La régulation des pharmacies françaises.

Vous êtes-vous jamais demandé à quels types de lois étaient soumises les pharmacies ? On entend souvent le fameux Ordre des pharmaciens à la télévision ou à la radio nous parler de telle ou telle loi, ou bien du problème d’implantation des professionnels ou encore la difficulté à trouver des employés.

Parlons un peu plus en détail de tout ça et commençons avec les personnes qui souhaiteraient s’installer en France. Les futurs pharmaciens français connaissent bien les difficultés et les réglementations très strictes qui entourent les pharmacies ( Geoallo pharmacie garde ) françaises mais vous et moi ? Ces gens qui ont envie de venir s’installer en France et qui sont pharmaciens ? Se rendent-ils compte de ça ?

Beaucoup de gens viennent s’installer en France tous les ans soit pour quelques mois, dans le cadre de leurs études, soit quelques années pour un nouveau travail. Certains partent, d’autres reviennent et quelques-uns restent.

Certains d’entre-eux sont pharmaciens ou préparateurs en pharmacie et se demandent peut-être s’ils peuvent travailler en France avec leur diplôme étranger. En effet, contrairement à la plupart des diplômes universitaires ou d’écoles d’ingénieur, les diplômes en relation avec le milieu médical ne sont pas tous directement admis dans les différentes régions du monde. On entend par là quelqu’un qui voudra par exemple exercer son métier de médecin aux Etats-Unis par exemple, ne pourra pas le faire à moins de passer trois examens qui demandent du temps, il faut en général s’y prendre l’année d’avant, et de l’argent. Et même une fois cette équivalence obtenue, vous devez attendre que votre MATCH (le système qui vous donne votre affectation) vous soit ensuite donné pour avoir enfin votre poste de médecin.

Mais c’est la même chose pour les étrangers hors UE qui veulent venir exercer en France. Mais nous digressons sur les médecins alors que nous nous intéressons aux pharmaciens.

Qu’en-est-il donc ?

Comme pour les médecins, si votre diplôme ne vous a pas été délivré par un pays membre de l’Union Européenne, vous devez obtenir une autorisation ministérielle d’exercice. Cela demande pas mal de paperasse et un peu d’attente mais c’est en réalité juste un dossier à déposer au Ministère.

Cela semble bien plus simple que pour les médecins, mais il est probable que comme les pharmaciens n’agissent pas directement sur leurs patients, ils n’ont pas besoin de prouver de savoir technique. Les médicaments étant relativement tous les mêmes entre les pays, ils doivent principalement apprendre leur dosage, nom et éventuelle autre posologie et mode d’administration qui pourrait différer entre les pays.

On voit encore une fois que devenir pharmacien n’est pas chose facile et demande de la préparation, même une fois le diplôme obtenu.

Peuvent-ils s’installer où ils le souhaitent ?

Non, ceci aussi est extrêmement réglementé par l’Agence Régionale de Santé (ARS).

Tout d’abord, il y a un numerus clausus sur le nombre d’habitants de la commune d’implantation qui est de 2 500 ou 3 500 en Guyane, Moselle et Alsace.

Les transferts de pharmacies sont encore plus complexes et ne seront pas détailler. Mais on voit clairement qu’une pharmacie ne peut pas ouvrir magiquement où elle veut. Cela vient de la volonté d’avoir la meilleure couverture médicale possible du territoire français. Les pharmacies sont le premier rempart contre les maladies !

Une fois l’implantation choisie, il faut obtenir une licence de la part de l’ARS qui publiera l’autorisation d’implantation dans le recueil des actes administratifs de la préfecture concernée.

Ces demandes sont toutes transmises au préfet, à l’Ordre National des pharmaciens et aux syndicats représentatifs des titulaires d’officine. Ces derniers doivent donner leur accord sous 2 mois, et s’ils ne le font pas, il est considéré donné par défaut. Seulement après, l’ARS doit rendre sa décision sous 4 mois. Si elle ne le fait pas, le rejet est automatique.

Cela montre toute la difficulté et la patience que doit avoir un pharmacien souhaitant ouvrir une nouvelle officine. Mais, toutes ces difficultés administratives sont nécessaires pour s’assurer que chacun d’entre-nous ait accès à une pharmacie qui sera notre premier lieu de soin, surtout dans des zones plus rurales où les médecins ( medecin de garde la nuit ) ne trouvent plus de remplaçants pour acheter leur cabinet et les gens se retrouvent alors uniquement avec une pharmacie, s’il y en a une, et éventuellement des infirmiers libéraux pour les aider avec leurs traitement.

Ils existent d’autres procédures et demandes à effectuer mais c’est assez rébarbatif et nous allons maintenant nous intéresser au fait que tout pharmacien qui souhaite s’installer doit avoir de l’expérience.

En effet, la régulation impose qu’un pharmacien voulant ouvrir son officine ait au moins 1 an d’expérience cumulée dans différentes officines et aussi en tant que pharmacien adjoint ou remplaçant ce qui se traduit par une demande d’expérience en tant que gérant d’une officine.

Cela nous assure que les pharmaciens nouvellement installés dans nos quartiers sont bien équipés en bagage professionnel pour assurer le bon fonctionnement de leur pharmacie et nous prodiguer les meilleurs conseils.

Dernier point qui pourrait en surprendre plus d’un, le propriétaire de a pharmacie est nécessairement un pharmacien. Et il ne peut être propriétaire que d’une seule pharmacie ! Les officines peuvent se regrouper mais chacune des pharmacies doit avoir un pharmacien titulaire différent. Ils ne sont d’ailleurs aucunement autorisés à exercer un autre métier que celui de pharmacien et détiennent le monopole de la délivrance des médicaments.

Tous ces détails nous montrent bien que devenir pharmacien n’est déjà pas une sinécure mais s’installer et exercer son métier non plus. Pourquoi tant de difficultés ? Après tout, s’ils sont correctement formés, ils ne devraient avoir aucun problème pour exercer leur métier. Certes, mais ils ne font pas non plus un métier anodin. Vous n’accepteriez pas de vous faire opérer par un chirurgien qui n’a jamais tenu un scalpel ? Et bien c’est pareil pour les pharmaciens, ils apprennent, ils s’entrainent et enfin ils pratiquent. Tout comme nous lorsque nous avons commencés nos métiers d’ingénieurs, d’enseignants, de vendeur ou autre, nous avons commencé par des stages et puis lors de notre premier poste par des petits projets plus « faciles » sur lesquels nous avons beaucoup appris et sommes devenus toujours plus compétent dans notre expertise pour apporter les meilleurs services possibles dans notre profession.